Festival du Film Francophone d'Angoulême

Partagez : Facebook Twitter

Une troisième édition vraiment réussie pour un festival flamboyant qui laissera des souvenirs aux nombreux participants. Dimanche 29 août s'est achevé le Festival du Film Francophone d'Angoulême, une clôture au rythme des films de Claude Lelouch devant un public captivé par une cérémonie pleine d'émotion.


Retour sur le palmarès :
Le réalisateur Claude Lelouch a été récompensé d'un Valois d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Le Valois du meilleur film est revenu à la production franco-belgo-luxembourgeoise "Illégal", du réalisateur belge Olivier Masset-Depasse. Ce long-métrage raconte l'histoire de Tania et Ivan, une mère russe et son fils âgé de 14 ans, qui vivent clandestinement en Belgique. Tous deux se retrouvent séparés quand la mère (Anne Coesens) est arrêtée et placée en centre de rétention...

Le Valois de la mise en scène a été attribué au réalisateur français Michel Lerclerc pour "Le nom des gens". Le film a également reçu le Valois du public.

 

Le jury, présidé par l'actrice Nathalie Baye, a remis le Valois de la meilleure actrice à l'Algérienne Samia Meziane pour son rôle dans "Voyage à Alger" d'Abdelkrim Bahloul et celui du meilleur acteur au Tchadien Youssouf Djaoro dans "Un homme qui crie", de Mahamat Saleh Haroun.


Enfin, le film québécois "Les Signes vitaux", de Sophie Deraspe, a reçu le Valois Magelis décerné par les étudiants des écoles du campus de l'Image et "Madagascar, carnet de voyage", de Bastien Dubois, celui du court-métrage (Valois René Laloux).

Mais le festival, c'est aussi des évènements à destination des professionnels de l'Image comme la mise en place de deux master class, l’une animée par Coline Serreau et l’autre par Claude Lelouch ainsi qu’une conférence sur l’éco production. Retrouvez d'ailleurs les meilleurs moments de la rencontre avec Coline Serreau sur  le site du Festival : http://www.filmfrancophone.fr/